Ecorchée vive

Tues moi, vite fait bien fait
Allonge moi la et laisse moi crever
Regarde moi mourir a petit feu
Alors que je n’essaye meme pas de respirer
Hier j’etais si bien
Aujourd’hui il ne me reste rien
Que la peur, la fureur
De mon coeur qui se meurt
Devoré par la rage
Comme enfermé dans une cage
Et qui s’en va au large
Dans un ocean de souffrance
Et d’agonie
Dans lequel je me noie
Lentement
Incapable de retourner vers toi
Faire demi-tour
Et tuer cet amour
Avant d’etre ecorchée vive
Et de rejoindre l’autre rive

(c) Aurore Ciholas

***
Samedi 04-08-2012
16h58

Advertisements

Laisser un commentaire / Leave a comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s